Comment réduire ses déchets dans la cuisine ?

Comment réduire ses déchets dans la cuisine ?

Tout comme pour la salle de bain, il est possible de réduire considérablement ses déchets du côté de la cuisine. Vous pouvez pour cela opérer quelques petits changements d’accessoires et de linge de maison en adoptant de nouveaux gestes tout simples.

Essuie-tout

Les essuie-tout jetables en papier peuvent très vite représenter une grande quantité des déchets dans la cuisine. On peut rapidement s’en servir pour la moindre petite tâche sur le plan de travail par exemple. Mais finalement, sont-ils toujours indispensables ?

Et si vous passiez aux essuie-tout lavables ? Si vous voulez vous rapprochez un maximum des rouleaux jetables, vous pouvez même choisir des feuilles d’essuie-lavables attachées ensemble par des boutons pression et les enrouler ainsi sur votre support habituel.

Ils peuvent aussi tout à fait servir de serviettes de table décorées pour le quotidien ou pour les invités.

Produit à vaisselle

Pour ce qui est du produit à vaisselle, je suis récemment passée au savon ménager solide confectionné par un artisan local : Nous Le Savons. Je suis tout à fait convaincue par ce savon dégraissant. Dans une autre style, je l’ai aussi testé pour ôter une tâche sur un vêtement et cela a très bien fonctionné…. oups je digresse ! 🙂

Je n’ai pas mentionné la confection de pastilles pour lave-vaisselle ici car j’ai simplement un évier alors je n’ai pas encore testé d’alternative de ce côté-là. Je sais en revanche que certaines personnes fabriquent leurs pastilles elles-mêmes avec des ingrédients naturels en les moulant dans un bac à glaçon en silicone.

Eponges

Il y a quelques temps, j’utilisais encore des éponges certes naturelles côté éponge mais avec un côté grattant en plastique et surtout… jetables ! Et puis, je me suis penchée sur la question des éponges lavables. Et après quelques recherches, j’ai eu envie de tester, approuver et enfin vous proposez : les éponges plates lavables. Elles ont l’avantage de sécher vite après chaque utilisation (et donc ne sentent rien) et de prendre moins de place que des éponges rembourrées. Je les ai donc très vite adoptées !

Quant aux surfaces qui demandent parfois du grattage plus important, vous avez plusieurs options sans plastique comme les « éponges » tout en cuivre ou bien les brosses grattantes en fibres naturelles montée sur une manche en bois dont la tête (compostable) se remplace facilement lorsqu’elle montre des signes d’usures.

Serviettes de table

Dans certaines famille, l’utilisation des serviettes de table en tissu paraît évidente. Chacun la sienne pour la semaine et on les reconnaît à la couleur ou grâce à des ronds de serviettes personnalisés. Et pourtant, je vois encore beaucoup de personnes de mon entourage utiliser des serviettes en papier ou des feuilles d’essuie-tout à chaque repas. Pourtant, l’adoption des serviettes en tissu est simple et réduit beaucoup vos déchets dans la cuisine. Sans compter les économies financières que cela engendre bien sûr.

Sacs à vrac

Ils sont de plus en plus répandus en France, que ce soit pour aller dans sa boutique d’alimentation en vrac préférée ou pour les fruits et légumes du supermarché.

En coton ou en filet, ils permettent d’acheter en vrac en oubliant les fameux sachets transparents (désormais en « plastique » biodégradables ou biosourcés dans la grande distribution, mais cela reste à usage unique) ou en papier proposés dans les rayons des magasins.

S’ils se salissent, un petit tour dans la machine à laver avec le reste du linge et hop, ils sont de nouveau prêt à vous accompagner pour les courses !

Bonus : valorisation des déchets organiques

Au delà de la diminution des déchets ménagers (ce qui part à l’incinérateur en somme), il existe plusieurs façons de valoriser les déchets liées à nos aliments. Vous les connaissez peut-être :

– le bac à compost
– le lombricomposteur
– la poubelle spéciale fournit par votre commune
– en cuisinant certaines parties des aliments que l’on jette habituellement (peau de bananes, fanes de radis…)

Je développerais plus amplement ce sujet dans un article à venir. 🙂

Et vous ? Vous en êtes où dans votre transition vers une cuisine zéro déchet ? Vous connaissez d’autres astuces pour réduire ou valoriser vos déchets dans la cuisine ?

Laisser un commentaire