Comment réduire ses déchets dans la salle de bain ?

Comment réduire ses déchets dans la salle de bain ?

Votre salle de bain déborde de produits en tout genre ? Sa poubelle attitrée accueille des dizaines de cotons démaquillants, de cotons-tige, de bouteilles de gel-douche vides ? Il existe des solutions écologiques pour remédier à cela ! Alors, prêt(e) à changer (un tout petit peu) vos habitudes pour une super salle de bain zéro déchet ?

Cotons-tiges

La première option, 100% zéro-déchet, c’est d’arrêter d’acheter des tubes de plastiques jetables pour les remplacer par un oriculi, un petit bâtonnet de bambou réutilisable à l’infini. Un peu sur la même idée, on peut trouver des cotons-tiges lavables en silicone qui imitent exactement la forme des cotons-tiges jetables. ou encore des cotons-tiges en métal.

Il existe également des cotons-tiges 100% biodégradables qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux cotons tiges « classiques » mais dont la tige est en bambou.

Encore plus simple : arrêter de vous nettoyer trop profondément le conduit auditif et vous servir d’une petite serviette à la sortie de la douche. En effet, le cérumen est produit par notre corps pour une excellente raison: protéger nos oreilles des agressions extérieures comme la poussière et les infections. Mais alors comment fait-il si on l’enlève ou si on le pousse régulièrement au fond du conduit ?

Cotons démaquillants 

S’il y a bien un déchet produit en masse dans la salle de bain, ce sont les cotons. Les cotons démaquillants lavables sont de plus en plus répandus. On les appelle aussi lingettes lavables. Il s’agit de petits morceaux de tissu éponge ou à texture « velours » parfois doublés d’un joli motif. En général, un seul coton suffit pour démaquiller tout le visage.

Comment ça s’utilise ? Exactement comme un disque ou carré de coton jetable. Personnellement, ne me maquillant que rarement, je l’utilise pour débarrasser mon visage des impuretés avec un peu d’eau.

Comment on les nettoie ? Vous pouvez les laver à la main, en voyage par exemple. Mais la plupart des personnes qui en possèdent les passent à la machine-à-laver avec le reste de leur linge. L’idéal est de posséder un filet de lavage, comme ceux qui sont utilisés pour la lingerie délicate.

Malgré l’investissement de départ, vous allez économiser rapidement. En outre, votre quantité de déchets produite va considérablement baisser. Pour finir, votre peau risque d’adorer ce passage des cotons jetables -accessoirement blanchis au chlore- vers les les cotons lavables beaucoup moins agressifs.

Gels-douche et shampoings 

En ce qui concerne les gels-douche et shampoings, l’idéal, pour réduire ses déchets, est de passer à des formats solides conditionnés dans des étuis en cartons recyclables voire biodégradables. J’achète mon shampoing solide et mon savon sur le site Mademoiselle Bio. Si vous préférez le zéro déchet total et voulez être sûrs d’acheter local, tourner vous vers un producteur de votre région, il y en a sûrement un ! En Isère, vous pouvez vous tourner vers: Nous Le Savons, souvent présent sur les marchés locaux. De plus, ces produits étant très souvent bio, vous limiterez aussi votre impact écologique au moment de l’évacuation de l’eau de votre douche.

Dentifrice et brosse à dent

Dentifrice: A l’instar des produits d’hygiène corporelle, il existe des dentifrices en format solide, par exemple. Il suffit de les frotter à la brosse à dent humide dans le pot ou sur le bâtonnet et de s’occuper normalement de son hygiène bucco-dentaire. Alors bien sûr, sans tensio-actifs, cela ne mousse pas… mais est-ce la mousse qui vous nettoie ? Plus sérieusement, en transition, je suis passée à un dentifrice bio sans fluor, et j’en suis extrêmement satisfaite. Je me suis très vite habituée au dentifrice sans mousse. Et mes dents et ma santé s’en portent très bien !

Brosse à dent: En France, 294 millions de brosses à dent sont vendues chaque année. Et si on passait à une brosse à dent en bambou 100% biodégradables ou à une brosse à dent à tête interchangeable ? Elles lavent aussi bien mais polluent nettement moins. A nous de jouer !

Déodorant

Côté impact environnemental, les déodorants spray sont une catastrophe. Entre le gaz propulseur et la bouteille en métal… on se retrouve avec un produit vraiment pas écolo.

De nos jours, il existe de super alternatives du côté des déodorants solides ou en crème. Côté bio sans gaz et sans aluminium, vous avez les célèbres déodorants stick 100% naturels, par exemple. Mais il reste l’emballage plastique me direz-vous. En effet, et c’est là que, comme ces camarades dentifrices et savons… vous trouverez des déodorants solides zéro déchet.

Prêt(e) à transformer petit à petit votre salle de bain pour limiter votre impact écologique dans les années à venir et prendre soin de votre santé ? Connaissez-vous d’autres options zéro-déchet pour la salle de bain ?

Laisser un commentaire